La Liberté

L’institution Clos Fleuri doit changer

A Bulle, la fondation Clos Fleuri et ses quelque 180 collaborateurs s’occupent des personnes en situation de handicap depuis les années 1970. © Alain Wicht
A Bulle, la fondation Clos Fleuri et ses quelque 180 collaborateurs s’occupent des personnes en situation de handicap depuis les années 1970. © Alain Wicht
«La façon de traiter les collaborateurs doit changer» Anne-Claude Demierre
«La façon de traiter les collaborateurs doit changer» Anne-Claude Demierre
05.06.2018

L’audit sur la fondation confirme de gros problèmes de management, mais la direction reste en place

GUILLAUME CHILLIER

Gruyère »   On garde les mêmes et on recommence, mais en modifiant les règles du jeu. Telles sont, en résumé, les conclusions de l’audit sur la gestion de la fondation bulloise Clos Fleuri, qui accueille des personnes en situation de handicap. Contestés par de nombreux collaborateurs qui avaient évoqué publiquement «un climat de peur et de dictature» au sein de l’institution, le directeur Charles Butty et son équipe de direction restent en place, ont communiqué hier la Direction de la santé et des affaires sociales et le conseil de fondation.

«Non, on ne recommence pas, rétorque la conseillère d’Etat Anne-Claude Demierre. Il y a eu une prise de conscience au sein de la direction et du conseil, et une volonté de dialogue. Je suis convaincue qu’il y a une chance de rétablir la situation.»

Son de cloche si

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00