La Liberté

La 2e génération ravive la mémoire

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Barbara Brix: «Au début, je ne voyais aucune nécessité à témoigner publiquement.» © Alain Wicht/La Liberté
Barbara Brix: «Au début, je ne voyais aucune nécessité à témoigner publiquement.» © Alain Wicht/La Liberté
Yvonne Cossu: «Maintenant je suis tellement habituée que finalement je ne pleure plus.» © Alain Wicht/La Liberté
Yvonne Cossu: «Maintenant je suis tellement habituée que finalement je ne pleure plus.» © Alain Wicht/La Liberté
Partager cet article sur:
15.01.2019

Hier, des descendants de résistants et de nazis ont été réunis pour une conférence à Fribourg

Mathilde Morel

Shoah Hier matin, à l’aula du Collège Saint-Michel, s’est tenue une conférence intitulée «2e génération: enfants de résistants déportés et de responsables nazis témoignent». L’évènement est organisé par la Coordination intercommunautaire contre l’antisémitisme et la diffamation (CICAD), association qui lutte contre l’antisémitisme et œuvre pour préserver la mémoire de la Shoah.

Deux descendants de nazis, Ulrich Gantz et Barbara Brix, et deux descendants de résistants français, Jean-Michel Gaussot et Yvonne Cossu, ont partagé leurs témoignages. La confrontation de leurs paroles a permis d’analyser et de discuter des «mécanismes du déni», dans le fil de la transmission de la mémoire.

L’idée est de «participer à

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00