La Liberté

La commune «la plus chère de Suisse»

La vice-syndique Ursula Schneider Schüttel (ici lors du Conseil général en 2016) a rappelé que le règlement avait été validé en 2018. © Alain Wicht-archives
La vice-syndique Ursula Schneider Schüttel (ici lors du Conseil général en 2016) a rappelé que le règlement avait été validé en 2018. © Alain Wicht-archives
09.10.2019

La révision du règlement sur l’eau fait des remous. Des pétitionnaires dénoncent une taxe trop élevée

Nicole Rüttimann

Morat » Acceptée sans question ni reproche en 2018 au Conseil général de Morat (LL, 12.10.2018), la révision du règlement sur les eaux usées et potables remonte à la surface et fait des vagues: résidents et propriétaires des localités de Jeuss, Salvenach et Courlevon ont signé trois pétitions (une chacune), dont la dernière ce printemps, pour que le règlement soit modifié. Ils estiment les taxes trop élevées, surtout dans ces villages où les parcelles sont grandes. Or les nouveaux règlements, pour les eaux potables comme usées, posent le même problème: la taxe de base se calcule selon la surface de parcelle, indépendamment de la consommation. Un sujet qui a aussi fait réagir à Courtepin où les citoyens ont refusé le règlement (LL, 31.5.2019).

Mais, à Morat, les opposa

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00