La Liberté

La facture du bruit routier grimpe

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
En 2015, le viaduc de Chiètres a reçu un revêtement phonoabsorbant. C’était une première européenne. © Alain Wicht-archives
En 2015, le viaduc de Chiètres a reçu un revêtement phonoabsorbant. C’était une première européenne. © Alain Wicht-archives
Partager cet article sur:
08.01.2020

Le Conseil d’Etat demande un nouveau crédit de 32 millions pour assainir les routes cantonales

Magalie Goumaz

Routes cantonales » Fribourg doit poursuivre l’assainissement de ses routes cantonales afin de lutter contre le bruit routier. A cet effet, le Conseil d’Etat demande un quatrième crédit au Grand Conseil. Le montant s’élève à 32 millions de francs alors que 64 millions de francs ont déjà été investis depuis 2008, sans compter les subventions fédérales. Additionnées, les parts fédérales et cantonales des quatre crédits d’investissement atteignent les 115 millions de francs.

Le bruit routier dérange et rend malade. Il est un facteur de stress, perturbe le sommeil, influe sur le système nerveux. Selon bruit.ch, le site du groupement des responsables cantonaux de la protection contre le bruit, il générerait des coûts de santé d’environ 800 millions de francs par an en Suisse.

Du retard

Mais lutter contre ces nuisances prend du temps. Les cantons et les communes avaient jusqu’au 31 mars 2018 pour se conformer à l’ordonnance fédérale sur la protection contre le bruit, laquelle

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00