La Liberté

La grande coalition de gauche a vécu

Les socialistes ont validé la semaine passée la candidature de Valérie Piller Carrard, confirmant ainsi la stratégie des dirigeants. © Aldo Ellena
Les socialistes ont validé la semaine passée la candidature de Valérie Piller Carrard, confirmant ainsi la stratégie des dirigeants. © Aldo Ellena
18.01.2018

Les Verts estiment qu’en présentant une candidate au Conseil d’Etat les socialistes ont rompu l’alliance

Patrick Pugin

Politique »   L’alliance de la gauche fribourgeoise n’est plus. Cette machine de guerre électorale a implosé, victime des stratégies divergentes des Verts et des socialistes pour l’élection complémentaire au Conseil d’Etat. Face à la candidature du PS, les écologistes en tirent les conclusions qui s’imposent. Pour leur président, Bruno Marmier, le message est clair: «Une alliance ne fonctionne que si toutes les parties y trouvent leur compte.»

Sur les réseaux sociaux, le vice-président Oliver Collaud est plus frontal. Pour lui, la coalition appartient déjà au passé. Et la faute tout entière en revient au PS: «Sa stratégie constitue, de fait, une rupture de l’alliance et Valérie Piller Carrard est la candidate de cette rupture.»

Question d’équilibre

Les Verts –&n

Pour lire la suite de cet article :

Découvrez La Liberté pour Fr. 9.-/mois, sans engagement

Profiter de l'offre
Même sujet
Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00