La Liberté

La justice taille dans la haie

Les jours de la haie vive plantée dans les années septante devant un chalet des Paccots sont comptés. © Fotolia
Les jours de la haie vive plantée dans les années septante devant un chalet des Paccots sont comptés. © Fotolia
17.04.2018

Le Tribunal cantonal a récemment rendu un arrêt sur un litige dont les prémices remontent à 1993

Charles Grandjean

Les Paccots »   Elle est au centre d’un arrêt de neuf pages récemment rendu par le Tribunal cantonal. En sursis depuis dix ans, une haie vive sera bientôt fauchée, car elle gêne la visibilité des usagers de la route. Composée de sapins, thuyas et acacias, elle avait été plantée devant un chalet des Paccots dans les années 1970.

Cet épineux dossier a tour à tour mobilisé les transports publics, la commune de Châtel-Saint-Denis, le préfet de la Veveyse, le Service de la mobilité du canton de Fribourg (SMo) pour aboutir finalement devant le Tribunal cantonal. Verdict de ce dernier: les recourants, un couple de retraités, devront «arracher leur haie sur une distance de 6 mètres» autour du portail d’accès à leur propriété.

Entretien avant novembre

A la suite de plaintes des tr

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00