La Liberté

«La loi suisse est très restrictive»

«La législation suisse sur la protection des animaux est l’une des plus complètes du monde», relève Grégoire Seitert. © Corinne Aeberhard
«La législation suisse sur la protection des animaux est l’une des plus complètes du monde», relève Grégoire Seitert. © Corinne Aeberhard
14.02.2018

Les expériences sur les animaux sont très contrôlées. Explications de Grégoire Seitert, vétérinaire cantonal

Propos recueillis par Nicole Rüttimann

Fribourg »   Le recours à des animaux dans le cadre de recherches scientifiques reste un sujet délicat. L’Université de Fribourg, qui mène des recherches sur des singes pour trouver un traitement de la toxicomanie, s’est récemment attiré les foudres de la Ligue suisse contre l’expérimentation animale. Celle-ci a lancé une pétition le 6 février, signée, selon elle, par plus de 14 500 personnes en une semaine.

La commission cantonale pour les expériences sur les animaux est chargée d’évaluer le bénéfice d’une expérience par rapport à la souffrance animale. Explications de Grégoire Seitert, chef du Service de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (SAAV) et vétérinaire cantonal.

Quel est le rôle

Même sujet
Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00