La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

«La résilience n’est jamais acquise»

Le Staviacois Frédéric Delley a été victime de lésions cérébrales à la suite d’un accident. Il témoigne

Frédéric Delley, 53 ans, vit avec de nombreuses séquelles invisibles. Il a accepté de témoigner dans l’espoir d’aider d’autres personnes cérébrolésées. © Charly Rappo
Frédéric Delley, 53 ans, vit avec de nombreuses séquelles invisibles. Il a accepté de témoigner dans l’espoir d’aider d’autres personnes cérébrolésées. © Charly Rappo

Delphine Francey

Publié le 14.03.2022

Temps de lecture estimé : 8 minutes

Partager cet article sur:

Broye » Polo blanc sous un pull bleu, jeans et basket, le style vestimentaire de Frédéric Delley est soigné et décontracté. A première vue, cet homme de 53 ans semble être en bonne santé. Pourtant depuis son accident de voiture survenu en octobre 2016 où il a été victime de lésions cérébrales, le Staviacois vit avec de nombreuses séquelles invisibles. Trouble de la concentration et de l’attention, fatigabilité, douleurs chroniques, troubles de la mémoire, ralentissement, la liste est longue. Il a accepté de témoigner de son parcours de vie pour l’association Fragile Suisse, qui mène une campagne d’information dans le cadre de la semaine du cerveau qui se termine vendredi (lire ci-dessous).

«Je ne me plains pas de ma situation. On pense que ça arrive toujours aux autres jusqu’au jour o&ugra

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11