La Liberté

La romance toxique a fini dans le sang

Après leur crime manqué, la prévenue et son amant s’étaient envolés pour la banlieue de Rio de Janeiro. C’est là qu’elle s’était rendue à la police en juillet 2014 après avoir subi des violences domestiques. © Keystone (photo prétexte)
Après leur crime manqué, la prévenue et son amant s’étaient envolés pour la banlieue de Rio de Janeiro. C’est là qu’elle s’était rendue à la police en juillet 2014 après avoir subi des violences domestiques. © Keystone (photo prétexte)
05.07.2018

Une médecin risque 16 ans de prison pour avoir manqué de supprimer son ex-mari en avril 2014

Marc-Roland Zoellig

Justice »   C’est un vrai miraculé qui a pris place, hier, sur le banc des parties civiles du Tribunal de la Sarine. Dans la nuit du 22 au 23 avril 2014, ce médecin de 48 ans a été la cible d’un véritable «escadron de la mort» – pour reprendre les termes de la procureure Catherine Christinaz – composé de sa femme et de l’amant de celle-ci. Séquestré dans son domicile sarinois sous la menace d’un fusil à canon scié, le malheureux a été contraint de boire une mixture à base d’insecticide, puis profondément entaillé au poignet par celle qu’il avait épousée moins de sept mois plus tôt.

Ce n’est qu’en puisant dans ses dernières ressources qu’il a échappé à la mort, non sans avoir subi une grêle de coups et une tentative d’&

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00