La Liberté

La taxidermie de père en fils

Raphaël Codourey a repris l’atelier de son père et il a aussi transmis sa passion pour la naturalisation à son fils. © Alain Wicht
Raphaël Codourey a repris l’atelier de son père et il a aussi transmis sa passion pour la naturalisation à son fils. © Alain Wicht
06.08.2018

A Corminbœuf, l’atelier de la famille Codourey a vu trois générations de naturalistes se succéder

florine de torrente

Corminbœuf »  Des pieds d’éléphants, des chouettes au regard fixe et quelques crânes de cervidés composent la décoration du petit atelier vitré de Raphaël Codourey. C’est son père, Joseph Codourey, mordu d’ornithologie, qui a fait construire, à presque 60 ans, cette étonnante caverne d’Ali Baba où renards, tortues et brochets se côtoient.

Autodidacte, Joseph Codourey a entraîné son fils dans le métier et, bien des années plus tard, voilà le résultat: Raphaël Codourey, taxidermiste passionné, a repris l’atelier de son papa et a également transmis à son fils François son goût pour l’art de redonner vie aux animaux morts. C’est donc trois générations qui se succèdent au sein de l’entreprise familiale: «Mon père m&rsq

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00