La Liberté

Le canon a retenti vingt et une fois

Les hommes de la Batterie 13 procèdent au bourrage du ­canon avant le tir. © Charly Rappo
Les hommes de la Batterie 13 procèdent au bourrage du ­canon avant le tir. © Charly Rappo
01.06.2018

La Batterie 13, menée par Daniel Bapst, a rythmé hier la cérémonie de la Fête-Dieu, fidèle à la tradition

Nicole Rüttimann

Fribourg »   «Attention, à vos pamirs! Chargez… feu!» La détonation, partie des hauteurs de Lorette, a fait trembler les murs de la ville de Fribourg. L’Amicale de la Batterie de campagne 13 a rythmé hier les temps forts de la Fête-Dieu. Dès 6 h, jusqu’à 12 h, elle a tiré 21 coups de canon. Une tradition plus que centenaire puisque la Batterie 13 a été fondée à Fribourg en 1853 par ordonnance du Conseil fédéral, rappelle le président de l’amicale, Jean Iseli. Et de préciser qu’alors, elle était constituée de militaires. Aujourd’hui, la troupe, apolitique, est affiliée à l’Association suisse des troupes historiques, qui compte une douzaine de groupes en Suisse.

Canons «pour la paix»

Mais pourquoi ces coups de canon? «Ils commémorent

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00