La Liberté

Le cavalier qui produisait des roses

Quatre serres avaient été construites à côté du manoir de Villars d’En Bas par Henri von der Weid, militaire et cavalier de concours international. © Charly Rappo
Quatre serres avaient été construites à côté du manoir de Villars d’En Bas par Henri von der Weid, militaire et cavalier de concours international. © Charly Rappo
Quatre serres avaient été construites à côté du manoir de Villars d’En Bas par Henri von der Weid, militaire et cavalier de concours international (représenté ici sur un tableau de Xavier de Poret). © DR
Quatre serres avaient été construites à côté du manoir de Villars d’En Bas par Henri von der Weid, militaire et cavalier de concours international (représenté ici sur un tableau de Xavier de Poret). © DR
14.02.2018

Dans les années 1930, l’entreprise Marlyflore fournissait des fleuristes jusqu’à Zurich ou Genève

thibaud Guisan

Pierrafortscha »   Ce n’est pas une histoire à l’eau de rose, mais un récit parfumé, qui rappelle une aventure entrepreneuriale oubliée, en ce jour de la Saint-Valentin. Du milieu des années 1930 au début des années 1940, le manoir de Villars d’En Bas, à Villars-sur-Marly sur la commune de Pierrafortscha, a abrité une entreprise spécialisée dans la culture de roses.

La production de Marlyflore – c’était le nom de cette éphémère raison sociale – était livrée aux fleuristes de Fribourg, mais également jusqu’à Berne, Zurich ou Genève. «Dans chaque serre, il y avait des milliers de roses avec de belles feuilles et de longues tiges», raconte Jean-Baptiste de Weck, en replongeant dans ses souvenirs d’enfance. Ce nonagénaire n’avait pas dix ans quand son beau-

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00