La Liberté

Le choix de bricoler entre femmes

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Le chantier est ouvert à toutes personnes dévalorisées par le système patriarcal. «Femmes, transgenres et non-binaires sont les bienvenues», souligne Camille Habets, coïnitiatrice du projet. © Alain Wicht
Le chantier est ouvert à toutes personnes dévalorisées par le système patriarcal. «Femmes, transgenres et non-binaires sont les bienvenues», souligne Camille Habets, coïnitiatrice du projet. © Alain Wicht
Partager cet article sur:
29.07.2021

L’association fribourgeoise Saunanatelier construit un sauna mobile en mixité choisie

Sophie Gremaud

Féminisme » Marre de se faire prendre les outils des mains, de subir des attitudes sexistes ou d’être reléguées aux corvées les moins épuisantes. A travers la construction d’un sauna mobile, l’association fribourgeoise Saunanatelier entend remettre de l’ordre sur le chantier et y revaloriser la position des femmes. Plus que le résultat final, c’est le processus du projet et sa philosophie de mixité choisie qui le distinguent des ateliers habituels. «Notre main-d’œuvre est 100% féminine, mais plutôt que d’utiliser le terme excluant de «non-mixité», nous avons choisi de parler de «mixité choisie». Ainsi, le chantier est participatif et ouvert à toutes personnes dévalorisées par le système patriarcal. Femmes, transgenres et non-binaires sont les bienvenues», explique Camille Habets, co&iu

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00