La Liberté

Le Conseil d’Etat crève enfin l’abcès

Hier, le Conseil d’Etat in corpore s’est présenté devant la presse avec la chancelière Danielle Gagnaux (au fond). Le Gouvernement ne compte que six membres après le départ de Marie Garnier, son successeur n’étant pas encore entré en fonction. © Charly Rappo
Hier, le Conseil d’Etat in corpore s’est présenté devant la presse avec la chancelière Danielle Gagnaux (au fond). Le Gouvernement ne compte que six membres après le départ de Marie Garnier, son successeur n’étant pas encore entré en fonction. © Charly Rappo
08.05.2018

Le gouvernement a présenté hier un plan de mesures qui vise à sortir l’Hôpital fribourgeois de la crise

Nicolas Maradan

Sant »   Le Gouvernement fribourgeois devait choisir: maintenir le personnel de l’Hôpital fribourgeois (HFR) dans le giron de la loi sur le personnel de l’Etat (LPers) ou privilégier une convention collective de travail (CCT) comme dans les cantons du Jura, du Valais et de Neuchâtel? Il opte finalement pour la voie médiane: abandonner la LPers au profit d’une nouvelle loi sur le personnel hospitalier qui définirait les conditions de travail des 3360 collaborateurs de l’HFR ainsi que des 570 employés du Réseau fribourgeois de santé mentale. Hier après-midi, c’est un Conseil d’Etat in corpore – l’événement est rare – qui s’est présenté devant la presse pour dévoiler son plan de mesures.

Il faut dire que, depuis trois ans, c’est la dégringolade financière pour l’HFR. Le dernie

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00