La Liberté

Le jardinage par temps de pandémie

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Les garden centres, dont l’activité n’est pas jugée essentielle par les autorités, ont dû fermer leurs portes conformément aux directives en lien avec la crise du Covid-19. © Alain Wicht
Les garden centres, dont l’activité n’est pas jugée essentielle par les autorités, ont dû fermer leurs portes conformément aux directives en lien avec la crise du Covid-19. © Alain Wicht
Partager cet article sur:
29.03.2020

Ce beau début de printemps titille les horticulteurs amateurs. Les jardineries s’organisent au mieux

Marc-Roland Zoellig

Culture » Malgré le petit rappel hivernal survenu en fin de week-end, ce début de printemps est particulièrement ensoleillé et chaud. De quoi encourager les nombreux jardiniers amateurs des campagnes comme des villes à sortir binettes et sarcloirs. Arrive alors, pour certains, ce triste constat: les réserves de semences sont vides, il n’y a plus rien à planter et les jardineries ont toutes dû fermer leurs portes pour cause de crise du Covid-19…

«Gardens, magasins de fleurs et jardineries sont fermés, tout comme les espaces garden des supermarchés», confirme Corinne Rebetez, porte-parole de l’Organe cantonal de conduite (OCC) de l’Etat de Fribourg. Aucune vente directe n’est autorisée, mais les établissements ont l’autorisation d’écouler plantons et semis via leurs plateformes en ligne, puis de les faire livrer par la poste

Articles les plus lus
Dans l'adversité...
Dans l'adversité...
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00