La Liberté

Le monde médical pas unanime

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Des images de patients aux soins intensifs, encadrés par un personnel harnaché pour la pandémie. Selon certains médecins, la diffusion de tels clichés contribue à entretenir un certain climat de peur © Charles Ellena
Des images de patients aux soins intensifs, encadrés par un personnel harnaché pour la pandémie. Selon certains médecins, la diffusion de tels clichés contribue à entretenir un certain climat de peur © Charles Ellena
Partager cet article sur:
12.01.2021

Certains praticiens ne sont pas en phase avec les mesures sanitaires actuelles. Ils tentent de se faire entendre. Selon eux, «ce qui est fait actuellement n’a aucun sens»

Marc-Roland Zoellig

Santé » La déclinaison anglaise du virus SARS-CoV-2 est présente en Suisse, le nombre de personnes touchées par le Covid-19 se maintient à un niveau élevé mais pourrait prendre l’ascenseur en raison de la contagiosité accrue de ce nouveau variant. Seuls la distanciation sociale, le port du masque et les mesures de confinement, en particulier la fermeture des restaurants et des lieux de loisirs, permettent d’éviter la surcharge des hôpitaux. Mais les centres de vaccination (qui ouvriront leurs portes lundi prochain à Granges-Paccot et à Bulle) préfigurent la sortie du tunnel, même si les mesures sanitaires resteront de rigueur. Voilà le discours que la majorité des gens entend en boucle depuis un moment déjà.

.embed-container { position: relative; padding-bottom: 56.25%; height: 0; overflow: hidden; max-width: 100%; } .embed-container ifr

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00