La Liberté

Le statut des fonctionnaires à réviser

L’Etat de 
Fribourg 
emploie 
environ 18 000 
personnes, 
de l’enseignant à l’ouvrier 
en passant 
par le policier ou l’ingénieur. © Alain Wicht-
archives
L’Etat de 
Fribourg 
emploie 
environ 18 000 
personnes, 
de l’enseignant à l’ouvrier 
en passant 
par le policier ou l’ingénieur. © Alain Wicht-
archives
14.09.2017

Le Grand Conseil a validé hier une motion visant une refonte totale de la loi sur le personnel de l’Etat

Nicolas Maradan

Législation »   Le thème est brûlant et, comme attendu, les micros des députés fribourgeois ont chauffé. Hier matin, le Grand Conseil a accepté la motion du démocrate du centre Nicolas Kolly (Essert) et du libéral-radical Romain Collaud (Cottens) visant une refonte complète de la loi sur le personnel de l’Etat (LPers). «Pour le travailleur, la qualité des prestations fournies et l’esprit responsable ne sont à l’heure actuelle pas pris en compte», plaide Claude Brodard (plr, Le Mouret).

«Avoir davantage de souplesse est dans l’intérêt de tout le monde. Par exemple, il est difficile de mettre fin aux rapports de service d’un travailleur ne donnant pas satisfaction. Le risque existe que son chef opte alors pour une mise au placard de l’employé qui finit par végéter sans savoir que faire. Et &

Pour lire la suite de cet article :

Découvrez La Liberté pour Fr. 9.-/mois, sans engagement

Profiter de l'offre

ou

Accédez à tous les contenus pendant 24 heures pour Fr. 2.70

Acheter un accès
Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / Case postale 208 / 1705 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00