La Liberté

Le tourisme urbain va tirer la langue

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Le tourisme urbain va tirer la langue
Le tourisme urbain va tirer la langue
Partager cet article sur:
06.07.2020

Avec le Covid-19, les vacanciers recherchent la hauteur des sommets ou la fraîcheur des lacs 

Adrien Schnarrenberger

Si vous avez regardé la télévision ou fréquenté les réseaux sociaux ces derniers temps, vous l’avez à coup sûr constaté: les spots de marketing des destinations touristiques du pays inondent les supports publicitaires, en particulier depuis que le Conseil fédéral a déconseillé de se rendre à l’étranger. «Venez comme vous êtes» en Valais, «Fais pas ta valise mais passe tes vacances à La Chaux-de-Fonds»: tout est bon pour draguer le «touriste suisse», une denrée décidément recherchée cet été.

Et Fribourg? Dans un canton où près de deux tiers (62%) des nuitées ont été effectuées par des indigènes en 2019 et même 82% pour la parahôtellerie, cette nouvelle concurrence intercantonale a de quoi inquiéter. A ti

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00