La Liberté

Les abeilles, un gagne-pain fragile

«Je n’utilise presque jamais de voile», confie Jacques Castella. L’apiculteur de Neirivue élève des abeilles Buckfast, une race d’avettes réputées pour leur docilité et leur résistance aux maladies. © André Bulliard
«Je n’utilise presque jamais de voile», confie Jacques Castella. L’apiculteur de Neirivue élève des abeilles Buckfast, une race d’avettes réputées pour leur docilité et leur résistance aux maladies. © André Bulliard
01.04.2019

Apiculteur professionnel depuis dix ans, Jacques Castella a dû diversifier son activité pour en vivre

Maud Tornare

Neirivue » Dans la fraîcheur matinale, elles ne sont qu’une poignée à pointer dehors le bout de leur dard. Ces quelques courageuses se sont déjà mises au travail autour de la maison de Jacques Castella à Neirivue. «On en voit déjà quelques-unes avec du pollen», observe l’apiculteur en pointant du doigt l’une de ses abeilles. Le réveil de ses protégées marque le début de plusieurs mois de travail intense. «Dès maintenant, c’est du sept jours sur sept. Les vacances en été, il faut oublier», confie celui qui vient de fêter ses 60 ans.

Agriculteur puis cantonnier durant trente ans, Jacques Castella s’est lancé dans l’apiculture en 1982, d’abord en amateur avant d’en faire son métier il y a dix ans. «Mon père avait des abeilles mais c’est avec un collèg

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00