La Liberté

«Les adultes ne les écoutent pas assez»

«On demande aux jeunes de construire leur avenir, mais on leur parle d’effondrement», pointe Quentin Bovet. © Alain Wicht
«On demande aux jeunes de construire leur avenir, mais on leur parle d’effondrement», pointe Quentin Bovet. © Alain Wicht
12.11.2019

Quentin Bovet a pris ses fonctions de travailleur social au Cycle d’orientation de la Veveyse. Entretien

Stéphane Sanchez

Châtel-Saint-Denis » Des sofas moelleux, une boîte de bonbons et de chocolats: son bureau tranche avec le cadre du Cycle d’orientation de la Veveyse. C’est là, et dans les cours de récréation, que Quentin Bovet passe l’essentiel de son temps depuis deux gros mois. Sa fonction? Travailleur social en milieu scolaire.

Le Sarinois de 31 ans a pour mission d’épauler les élèves qui traversent une mauvaise passe. Il sert aussi de ressource aux parents, aux professeurs ou à la direction. Un soutien plutôt bien reçu: «Beaucoup, mais vraiment beaucoup de jeunes, sont venus spontanément me voir. Je leur parle dans leur langage, je les écoute et ils savent que ça reste entre nous. Le contact passe bien avec les profs aussi, et avec le directeur. C’est cool!» lance Quentin Bovet, qui livre ses premiers constats à La Liberté.

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00