La Liberté

Les députés ne seront pas remplacés

Selon les règles en vigueur, les députées socialistes Chantal Müller, Julia Senti et Bernadette Hänni-Fischer ( de g. à dr.) ne pourraient se faire remplacer dans les commissions où elles siègent. © Alain Wicht-archives
Selon les règles en vigueur, les députées socialistes Chantal Müller, Julia Senti et Bernadette Hänni-Fischer ( de g. à dr.) ne pourraient se faire remplacer dans les commissions où elles siègent. © Alain Wicht-archives
18.10.2019

Le Grand Conseil ne veut pas introduire un système de suppléance dans les commissions

Magalie Goumaz

Organisation » Le parlement cantonal n’est pas encore prêt à modifier son fonctionnement pour s’adapter à de nouvelles situations. Les députés ont refusé hier une initiative parlementaire visant à instaurer des suppléances dans les commissions. Mirjam Ballmer (verts, Fribourg) et Elias Moussa (ps, Fribourg) entendaient combler l’absence d’un membre d’une commission pendant un certain temps, pour des raisons professionnelles ou privées, un congé-maternité par exemple. Car, dans ce cas-là, son siège reste vide, ce qui signifie que son parti n’est plus aussi bien représenté, avec des répercussions sur les travaux.

En proposant d’instaurer des suppléances, les deux députés ne défendent pas seulement les intérêts partisans. Ils entendent également faire évoluer l

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00