La Liberté

Les divorces, un marché économique

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
A l'enseigne de Divid Family, Laure Macherel et Pierre-Alain Angeretti proposent un service global. © Alain Wicht
A l'enseigne de Divid Family, Laure Macherel et Pierre-Alain Angeretti proposent un service global. © Alain Wicht
Partager cet article sur:
06.07.2021

Basée à Faoug, la société Divid Family propose des prestations pour faciliter les ruptures entre époux

François Mauron

Economie » Personne ne souhaite divorcer. Mais comme le chantaient naguère les Rita Mitsouko, les histoires d’amour finissent mal, en général, et un couple sur deux explose en plein vol. Or souvent, les circonstances sont dramatiques. «Ces ruptures causent énormément de dégâts», souligne Laure Macherel, 40 ans. «Cela fait quinze ans que je suis plongé dans cette problématique, qui provoque des problèmes d’ordre juridique, mais aussi immobilier, car il faut régler le sort du domicile des époux qui se séparent. Il y a également la question, souvent épineuse, de leur caisse de pension, à laquelle on ne pense pas forcément», appuie Pierre-Alain Angeretti, 57 ans.

C’est pourquoi ces deux entrepreneurs se sont associés pour fonder il y a quelques mois Divid Family. «Il manquait une société

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00