La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Les urgences comme premier recours

Des médecins viennent à domicile pour désengorger les urgences, qui traitent toujours plus de patients

Wenceslao Garcia, médecin-chef de MedHome, effectue des visites à domicile pour traiter des urgences non vitales. © Vincent Murith
Wenceslao Garcia, médecin-chef de MedHome, effectue des visites à domicile pour traiter des urgences non vitales. © Vincent Murith

Anne rey-Mermet

Publié le 24.01.2017

Temps de lecture estimé : 9 minutes

Partager cet article sur:

Santé »   La tendance est connue: chaque année, les services d’urgences des hôpitaux enregistrent une hausse du nombre de cas traités. Selon une étude de l’Observatoire suisse de la santé (OBSAN), menée dans les services d’urgences du pays entre 2007 et 2011, l’augmentation est plus importante du côté des patients en ambulatoire. Il faut en effet distinguer les hospitalisations, qui affichent un accroissement de 16%, des consultations ambulatoires qui, elles, ont crû de 32%.

Le constat est le même à l’HFR – Hôpital cantonal. «Nous distinguons quatre degrés de priorité: avec en degré 1 la prise en charge immédiate, en 2 la suspicion d’une urgence vitale qui doit être traitée très rapidement, en 3 une pathologie qui n’est pas une urgence absolue mais ne peut être repouss&ea

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11