La Liberté

Lorsque les symptômes persistent

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Jasmine Villani a contracté le Covid-19 en janvier 2021. De retour au travail dix jours plus tard, elle pensait s’en être rapidement remise. A tort. © Alain Wicht
Jasmine Villani a contracté le Covid-19 en janvier 2021. De retour au travail dix jours plus tard, elle pensait s’en être rapidement remise. A tort. © Alain Wicht
Partager cet article sur:
26.07.2021

Jasmine et Laura ont cru guérir rapidement du Covid. Des mois après, elles souffrent de séquelles

Zoé Lüthi

Covid » «Je n’aurais jamais pensé qu’un tel parcours du combattant se préparait pour moi.» Laura* a été infectée en mars 2020 par le Covid. Après une semaine de convalescence, la Glânoise se croyait tirée d’affaire. Interrogée trois mois après par La Liberté (édition du 15 juin 2020), elle décrivait des douleurs thoraciques, un essoufflement permanent et une grande fatigue. Plus d’un an plus tard, elle subit une multitude de symptômes qui limitent son quotidien.

Le Covid long fait de plus en plus parler de lui. Témoignages et études se multiplient, tout comme les demandes à l’assurance invalidité (AI): plus de six cents ont été déposées entre janvier et mai, selon la RTS. Pourtant, la situation reste désespérante pour beaucoup de patients. Sur les groupes Facebo

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00