La Liberté

Mis en cause, les paddleurs se fâchent

Mis en cause, les paddleurs se fâchent © Alain Wicht - photo prétexte/La Liberté
Mis en cause, les paddleurs se fâchent © Alain Wicht - photo prétexte/La Liberté
Le héron pourpré est l’un des oiseaux se trouvant dans la réserve naturelle de la Grande Cariçaie, qui craint les paddleurs. © Alain Spaeth
Le héron pourpré est l’un des oiseaux se trouvant dans la réserve naturelle de la Grande Cariçaie, qui craint les paddleurs. © Alain Spaeth
11.01.2019

Les ornithologues suisses disent que le stand-up paddle effraie des oiseaux à 1 km, ce qui passe mal

Lise-Marie Piller

Grande Cariçaie » Ni une ni deux, la Station ornithologique suisse, basée à Sempach (LU), a récemment jeté un pavé dans la mare des adeptes de stand-up paddle, ce sport en vogue consistant à pagayer debout sur une planche. Elle a déclaré qu’un paddleur pouvait effrayer certains oiseaux à plus de 1 km de distance, voire causer leur mort. Le problème vient de la silhouette humaine, entièrement visible.

C’est pourquoi l’institution d’étude et de protection plaide pour la création de zones d’interdiction d’au moins 1 kilomètre autour des sites d’importance pour les oiseaux d’eau. Dans le canton de Fribourg, un lieu vient immédiatement à l’esprit: la rive sud du lac de Neuchâtel. On y trouve la gigantesque réserve naturelle de la Grande Cariçaie, très touristique. S’il

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00