La Liberté

Non à une procédure accélérée

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Partager cet article sur:
24.11.2021

Energie » Le Conseil d’Etat fribourgeois ne juge pas nécessaire en l’état d’introduire dans la législation une procédure accélérée pour la mise à l’enquête et la demande de subvention en cas de remplacement d’une installation de chauffage par un système davantage tourné vers les énergies renouvelables. C’est ce qu’il indique en réponse à une motion du centriste Pascal Moënnat (Grandvillard) et du libéral-radical Jean-Daniel Wicht (Villars-sur-Glâne), accompagnés de dix-huit cosignataires.

Les motionnaires estiment pourtant que les procédures administratives actuelles sont souvent fastidieuses, ce qui pourrait à terme décourager certains requérants.

Dans sa réponse, le gouvernement souligne que l’an dernier, le Service de l’énergie (SdE) a préavisé et autorisé, généralement dans un délai de 7 jours ouvrables, plus de 900 renouvellements de systèmes de chauffage. Et n’a enregistré aucune plainte concernant des délais trop longs. Par ailleurs, selon le SdE, le délai moyen

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00