La Liberté

«Notre profession a été maltraitée»

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Roger Neuhaus et sa compagne Helena espèrent que les circonstances ne les priveront pas de saison de la chasse cette année. © Aldo Ellena
Roger Neuhaus et sa compagne Helena espèrent que les circonstances ne les priveront pas de saison de la chasse cette année. © Aldo Ellena
Partager cet article sur:
22.07.2021

Après 32 ans à la tête du Restaurant Maggenberg à Tavel, Roger Neuhaus arrête, dégoûté par la crise

Marc-Roland Zoellig

Restauration » A 60 ans, dont 32 passés à la barre du Restaurant Maggenberg à Tavel, Roger Neuhaus s’est résigné à jeter l’éponge. «Ce n’est plus mon monde», a-t-il récemment déclaré aux Freiburger Nachrichten. La longue fermeture forcée des établissements publics pour raisons sanitaires puis la pénurie de personnel engendrée par un exode professionnel massif de travailleurs contraints au chômage technique, ont donné le coup de grâce à sa passion pour la gastronomie.

«Aujourd’hui, les gens sont pressés, il faut faire vite.»
Roger Neuhaus

«Je ne dirais pas que j’arrête uniquement à cause du Covid. Mais cette crise a accéléré certaines tendances qui se dessinaient depuis quelques années déjà», expliq

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00