La Liberté

«On est au bord de l’épuisement»

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Le soignant estime que la communication est rompue au sein de l’Hôpital fribourgeois. Charly Rappo
Le soignant estime que la communication est rompue au sein de l’Hôpital fribourgeois. Charly Rappo
Partager cet article sur:
18.11.2020

Un infirmier de l’Hôpital fribourgeois (HFR) témoigne sur ses conditions de travail et lance un SOS

Lise-Marie Piller

Soins » Conditions de travail qui se détériorent, épuisement, un infirmier travaillant à l’Hôpital fribourgeois (HFR) lance un SOS. Souhaitant rester anonyme pour des raisons personnelles, il explique que ce ne sont pas que les soins intensifs qui sont particulièrement touchés par la pandémie. Le service où il travaille – qui comprend des personnes à risque – comptait dernièrement plus d’un tiers de patients ayant le Covid-19 ou suspectés de l’avoir, dont l’état s’est parfois péjoré sans avoir leur pronostic vital engagé.

«On est au bord de l’épuisement psychologique et physique. Nous nous sentons impuissants et pas entendus. Notre préoccupation n’est pas d’être considérés comme des martyrs ou des héros, mais d’avoir simplement les moyens et les

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00