La Liberté

Panique au rayon gommes et crayons

Le matériel scolaire doit dorénavant être pris en charge par les collectivités publiques. Les communes doivent s’adapter, mais certaines peinent à le faire rapidement. © Keystone
Le matériel scolaire doit dorénavant être pris en charge par les collectivités publiques. Les communes doivent s’adapter, mais certaines peinent à le faire rapidement. © Keystone
«S'adapter aussi rapidement n'est pas réaliste» David Seydoux
«S'adapter aussi rapidement n'est pas réaliste» David Seydoux
26.07.2018

Dès la rentrée, les parents ne devront plus participer aux frais pour les fournitures scolaires

Magalie Goumaz

Rentrée scolaire »  Pour de nombreux parents et leurs enfants, il s’agit d’un rituel de l’été: vérifier le matériel scolaire pour la rentrée, faire la liste des achats, comparer et tester des crayons dans un magasin, les ranger précieusement dans l’étui. Mais un arrêt du Tribunal fédéral (TF) datant de décembre dernier perturbe cette tradition. Il stipule que tous les moyens nécessaires à l’enseignement obligatoire doivent être mis gratuitement à disposition. Les activités sportives et culturelles sont concernées, de même que le matériel scolaire, qui doit dorénavant être pris en charge par les collectivités publiques.

Jusqu’à ce jour, Fribourg connaissait trois cas de figure, explique Michel Perriard, secrétaire général de la Direction de

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00