La Liberté

«Parler d’attentisme, c’est affligeant»

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Covid-19 oblige, le Conseil général s’est réuni en présentiel lundi, mais pas à l’Hôtel de Ville. Le bureau siégeait sur la scène de la salle CO2, l’exécutif dans la fosse. © Charly Rappo
Covid-19 oblige, le Conseil général s’est réuni en présentiel lundi, mais pas à l’Hôtel de Ville. Le bureau siégeait sur la scène de la salle CO2, l’exécutif dans la fosse. © Charly Rappo
Partager cet article sur:
27.05.2020

L’Exécutif communal bullois a appelé lundi les forces politiques à la cohésion, lors du Conseil général

Stéphane Sanchez

Bulle » «Je me dois de clarifier la situation, et je souhaite laisser l’Hôtel de Ville au centre de la ville.» Répliquant à des «tribunes libres et autres articles», le syndic de Bulle Jacques Morand a dressé lundi devant le Conseil général la liste des mesures prises par le Conseil communal depuis le 16 mars, dans le cadre de la crise sanitaire. Une manière de lancer «un appel aux forces politiques»: «Le plus dur, à mon avis, est devant nous. N’en rajoutez pas! Il ne faut pas surfer sur cette vague pour tirer les marrons du feu! Il faut se serrer les coudes.»

Figurent notamment dans cet inventaire des mesures prises par l’exécutif: la protection du personnel communal, le maintien du service (à distance), l’information aux personnes de plus de 65 ans (4500 courriers) et la mise en place d’une hotline, le soutien matériel et financier de 5000 francs à «un collectif caritatif local», la collecte des déchets domestiques de personnes à risque ou le versement des salaires du pers

Articles les plus lus
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00