La Liberté

Peine sévère après un enlèvement

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
La petite Mia, recherchée durant cinq jours par la police française, a été retrouvée avec sa mère le 18 avril dans ce squat de Sainte-Croix. © Keystone
La petite Mia, recherchée durant cinq jours par la police française, a été retrouvée avec sa mère le 18 avril dans ce squat de Sainte-Croix. © Keystone
Partager cet article sur:
01.10.2021

Une Fribourgeoise avait aidé une mère française qui venait de kidnapper sa fillette âgée de huit ans

Antoine Rüf

Justice » Une quadragénaire fribourgeoise, ayant trouvé sur internet une chambre d’hôtel pour loger une mère et sa fille de huit ans, a été condamnée à trois mois de jours-amende avec sursis et une amende ferme de 2000 francs pour séquestration et enlèvement.

Enlèvement spectaculaire, «alerte enlèvement», collaboration policière internationale, énorme écho médiatique: l’affaire avait défrayé la chronique en avril dernier. Pour rendre la petite Mia, 8 ans, à sa mère privée de sa garde par une décision de la justice française, un groupe de soutien baptisé Le Renversement avait organisé sur internet l’enlèvement de la fillette de chez sa grand-mère, qui en avait la garde, et la fuite de la mère en Suisse, où elle a été arrêtée par la police vaudoise à Sainte-Croix cinq jours plus tard, grâce entre autres à des indications fournies par la police fribourgeoise.

Mouvance complotiste

Animé depuis la Malaisie par une figure française de la mouvance complotiste, ce groupe avait

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00