La Liberté

Port du masque assoupli

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Le Service de l’enfance et de la jeunesse liste une série de situations dans lesquelles les professionnels de la petite enfance ont le droit de tomber le masque. Keystone/photo prétexte
Le Service de l’enfance et de la jeunesse liste une série de situations dans lesquelles les professionnels de la petite enfance ont le droit de tomber le masque. Keystone/photo prétexte
Partager cet article sur:
20.03.2021

Dans les crèches, les professionnels peuvent faire des pauses sans masque

Stéphanie Buchs

Petite enfance » Le port permanent du masque pour les professionnels de la petite enfance soulève des craintes pour le développement des jeunes enfants. Ces craintes ont été reprises dans deux instruments parlementaires déposés par des députés fribourgeois en 2020. Le Conseil d’Etat vient de répondre à ces questions. L’une d’elles a été déposée par Bernadette Mäder-Brülhart (cg-pcs, Schmitten) et André Schneuwly (parti des électeurs libres, Guin) et l’autre par Susanne Schwander (plr, Chiètres).

Dans la réponse du gouvernement se trouve une information peu mise en évidence jusqu’ici: «Il faut partir du principe que les crèches savent comment intégrer des pauses de port du masque à leur emploi du temps de chaque jour tout en respectant les règles sanitaires applic

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00