La Liberté

Près de 5000 Balmat au Brésil

Cid Balmant (ici avec son épouse Ruth et des membres de la famille) médite souvent sur le destin qui a amené ses ancêtres au Brésil. © DR
Cid Balmant (ici avec son épouse Ruth et des membres de la famille) médite souvent sur le destin qui a amené ses ancêtres au Brésil. © DR
25.06.2019

Voilà 200 ans, deux familles semsaloises embarquaient vers Nova Friburgo. Avant d’essaimer

Nadine Crausaz

Mémoire » Les deux familles Balmat de Semsales, celles des cousins André (meunier) et Joseph (cordonnier) ont embarqué le 4 juillet 1819 depuis Estavayer-le-Lac à destination du Brésil. Pour conjurer les inquiétudes qui les étreignaient à l’aube de la traversée de l’Atlantique, ils s’étaient tous mis, petits et grands, à rêver de soleil, de conquêtes et de vastes étendues.

Sous les tropiques, ils durent vite déchanter. La topographie de la future Nova Friburgo et sa région ressemblait à s’y méprendre à celle de la Veveyse ou de la Gruyère. Cette contrée montagneuse – avec un pic surplombant la bourgade de Lumiar qui fut baptisé Moléson – ne convenait guère à leurs projets de cultiver de grandes terres fertiles.

Dépités, des migrants suis

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00