La Liberté

Quand naissance rime avec violence

Quand naissance rime avec violence © Leslie Umezaki
Quand naissance rime avec violence © Leslie Umezaki
13.06.2019

Actes médicaux non consentis, manque d’humanité lors de leur accouchement, elles témoignent

Stéphanie Schroeter

Témoignages » Violences obstétricales. Deux petits mots pour de grandes souffrances. Deux mots souvent méconnus du grand public. Parce que le sujet est tabou. Parce que les violences gynécologiques et obstétricales font référence à toutes les formes de maltraitances avant, pendant et après l’accouchement. Mais quand peut-on parler d’actes médicaux «anormaux», de prise en charge défaillante? Tabou, le sujet est aussi et surtout délicat car, face à la violence que peut constituer une naissance, la perception de chacune est différente.

«On m’a refusé une césarienne. Forceps, -ventouses, ça n’a pas marché. C’était le carnage...»

Odile*

Il n’empêche, une femme sur trois, en Suisse, affirme avoir é

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00