La Liberté

Quand un pêcheur doit chasser

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Quand un pêcheur doit chasser
Quand un pêcheur doit chasser
Partager cet article sur:
18.09.2020

Les pêcheurs professionnels des lacs de Neuchâtel et de Morat ayant passé un permis spécial peuvent tirer le cormoran depuis le 1er septembre. Reportage avec Pierre Schaer

Photos Charles Ellena Textes Chantal Rouleau

Lacs » «Ici on arriverait à les tirer mais on n’a pas le droit.» Prêt à partir sur le lac de Morat depuis Guévaux, dans le Vully vaudois, Pierre Schaer regarde la centaine de cormorans qui volent au-dessus des arbres. Depuis le 1er septembre, le pêcheur professionnel emporte son fusil à chaque sortie en bateau. Après avoir suivi une formation et réussi un examen, il est détenteur d’un permis de chasse H, qui permet aux gens de sa profession de tirer les cormorans du 1er septembre à la fin février sur les lacs de Morat et de Neuchâtel. Pourtant, il n’a encore atteint aucun oiseau. «Il y a beaucoup de restrictions et avec la bise et les vagues, c’est très difficile», commente-t-il.

Ce matin-là, le soleil est encore bas lorsqu’il part relever ses filets. Une lumière rosé

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00