La Liberté

Quel est le secret du Bad Bonn Kilbi?

Pour manger des plats ­exotiques, se faire un ­tatouage au henné ou ­acheter des habits ­péruviens? Non, les ­festivaliers viennent au Kilbi pour la musique. ­ © Aldo Ellena
Pour manger des plats ­exotiques, se faire un ­tatouage au henné ou ­acheter des habits ­péruviens? Non, les ­festivaliers viennent au Kilbi pour la musique. ­ © Aldo Ellena
Une petite ambiance de vacances. © Aldo Ellena
Une petite ambiance de vacances. © Aldo Ellena
Daniel Fontana, un programmateur qui aime varier les genres. © Keystone
Daniel Fontana, un programmateur qui aime varier les genres. © Keystone
04.06.2018

Le festival, qui s’est terminé samedi, affiche toujours complet. Pourquoi? Voici quelques pistes

TAMARA BONGARD

Guin »   Lové entre des champs verdoyants et le lac de Schiffenen, le Bad Bonn est un club qui présente tout au long de l’année de la musique exigeante: de l’électro minimaliste, du rock underground, des projets un peu givrés de tous horizons. Une fois par an, il accueille le Bad Bonn Kilbi dont l’excellente réputation dépasse largement les frontières de la Singine – même la presse étrangère ne tarit pas d’éloges. De jeudi à samedi, ce festival a réuni à Guin 9000 spectateurs. Une super édition, qui devrait laisser un joli bénéfice, selon son administrateur Patrick Boschung.

Une poignée de stands de nourriture, une décoration quasi inexistante, pas de magasins de babioles inutiles en plastique: il n’y a rien ici de clinquant. Quel est donc le secret du Bad Bonn Kilbi pour faire cr

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00