La Liberté

René Brodard, grand-papa des lapins

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
René Brodard a eu jusqu’à 20 chamois de Thuringe, croisement entre des lapins argentés anglais, géants des Flandres et russes. Ici, des jeunes nés il y a deux semaines. © Charly Rappo
René Brodard a eu jusqu’à 20 chamois de Thuringe, croisement entre des lapins argentés anglais, géants des Flandres et russes. Ici, des jeunes nés il y a deux semaines. © Charly Rappo
Partager cet article sur:
12.04.2021

L’habitant de Frasses élève des lapins de race nommés les chamois de Thuringe depuis trente-six ans

Lise-Marie Piller

Animaux » Six paires de longues oreilles gigotent dans un bac. L’air sent bon le foin. Puis des frimousses à moustache apparaissent. Curieux, les bébés veulent voir le monde en cette période de Pâques, moment des naissances chez les lapins. «Mes gaillards, mes gaillards», chantonne René Brodard, 82 ans, en posant le bac au soleil. L’habitant de Frasses élève depuis trente-six ans des lapins de race, des «chamois de Thuringe», créés en Allemagne à la fin du XIXe siècle. A sa connaissance, une vingtaine de personnes en ont en Suisse romande. Lui-même en possède onze.

Moustache et cheveux couleur neige, René Brodard est un conteur né. Pour les enfants du quartier, il est le «grand-papa des lapins». «Ils viennent souvent voir mes bêtes. Ils m’apportent des dessins», sourit-il, désigna

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00