La Liberté

Rideau sur une année mouvementée

Le président sortant a vécu un exercice «riche et intense» et y a pris «beaucoup de plaisir». © Alain Wicht/La Liberté
Le président sortant a vécu un exercice «riche et intense» et y a pris «beaucoup de plaisir». © Alain Wicht/La Liberté
21.12.2017

Maurice Ropraz a présidé le Conseil d’Etat cette année, marquée par la démission de Marie Garnier

Patrick Pugin

Bilan »   Maurice Ropraz a vécu une année présidentielle – la première de la législature – mouvementée: il a notamment fallu accueillir deux nouveaux membres (Jean-François Steiert et Olivier Curty), élaborer un programme gouvernemental et encaisser la démission de Marie Garnier. Le président du Conseil d’Etat n’en gardera pas moins un bon souvenir de cet exercice. Car s’il fut «riche et intense», le directeur de la Sécurité et de la justice y a pris «beaucoup de plaisir», a-t-il résumé hier devant la presse à l’heure du bilan.

Il n’en est pas moins satisfait de passer la main. Car le rôle de primus inter pares – pour prestigieux qu’il soit – reste lourd: «Etre président est un challenge sur les plans physique, psychologique et intellectuel», confie le

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00