La Liberté

Se filmer c’est pire

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Partager cet article sur:
12.08.2020

Circulation » Téléphoner en conduisant est dangereux. Pour soi, pour les autres et pour son permis de conduire. Utiliser son natel pour se filmer soi-même et son tableau de bord à 156 km/h sur des routes limitées à 80, c’est encore bien plus grave et bien plus dangereux. Cela a coûté six mois de jours-amende avec un long sursis de 5 ans et une amende ferme de 2000 francs à un Kosovar de 35 ans qui avait eu le tort de garder dans son téléphone les preuves de ses exploits de chauffard.

Dans le cadre d’une autre enquête, l’homme avait vu ses deux portables séquestrés. Dedans, les enquêteurs avaient trouvé, à côté de deux vidéos zoophiles, treize films réalisés par lui-même, se filmant allègrement en train de commettre des excès de vitesse massifs, et de conduire une moto pour laquelle il n’avait pas de permis.

Les plus importants, à 156 km/h sur une route cantonale et 202 km/h sur l’autoroute A1, auraient pu tomber sous le coup du délit de chauffard, passible d’un an de p

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00