La Liberté

Son 357 Magnum doit lui être rendu

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Partager cet article sur:
02.06.2020

Condamné pour des infractions à la loi sur les stupéfiants, un homme pourra récupérer son arme

Justice » Priver une personne de son arme acquise légalement n’est pas une mince affaire. Les autorités fribourgeoises, qui voulaient confisquer un pistolet de calibre 357 Magnum à un homme sanctionné plusieurs fois pour des affaires de stupéfiants ont été désavouées par le Tribunal fédéral (TF). Selon les juges de Mon-Repos, la justice cantonale ne pouvait pas fonder sa décision sur le fait que l’individu ne s’était pas soumis à une expertise psychiatrique censée déterminer son aptitude à détenir une arme, expertise qu’elle comptait lui facturer alors qu’elle aurait normalement dû être payée par l’assistance judiciaire. Donc par le contribuable.

Le pistolet de type Desert Eagle avait été saisi (de même qu’une septantaine de cartouches) lors d’une perquisit

Articles les plus lus
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00