La Liberté

Swisspor lutte pour produire

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Selon le directeur général de Swisspor Romandie, l’activité de l’entreprise a été «réduite de 50% et va probablement baisser encore». © Alain Wicht
Selon le directeur général de Swisspor Romandie, l’activité de l’entreprise a été «réduite de 50% et va probablement baisser encore». © Alain Wicht
Partager cet article sur:
25.03.2020

Comme d’autres entreprises fribourgeoises, la société de Châtel-Saint-Denis œuvrant dans la fabrication d’équipements de construction a mis en place une batterie de mesures contre le coronavirus

François Mauron

Entreprise » Châtel-Saint-Denis, hier matin, dans l’usine flambant neuve de Swisspor, à un jet de pierre de l’autoroute. Le bruit des machines résonne dans la vaste halle de production (12 000 m2), inaugurée il y a trois ans. Une impressionnante structure de métal crache des sortes de plaques en mousse, des panneaux de polyuréthane qui serviront d’isolant en toiture et entre les différents étages lors de la construction ou de la rénovation de bâtiments. Le rythme de fabrication reste relativement soutenu. Pourtant, on peine à discerner les employés. De-ci de-là, quelques hommes commandent des leviers, utilisent des instruments mécaniques, chargent des matériaux avec un élévateur.

«Nous avons complètement réorganisé l’espace de travail. Ce n’est qu’une des nombreuses mesures que nous avons

Articles les plus lus
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00