La Liberté

Un champignon détruit des récoltes

Pierre-André Grandgirard, basé à Cugy, a dû recycler trois hectares en biogaz. Il estime la perte à environ 9000 francs. © Charly Rappo
Pierre-André Grandgirard, basé à Cugy, a dû recycler trois hectares en biogaz. Il estime la perte à environ 9000 francs. © Charly Rappo
«Lorsque le blé est contaminé, il est trop tard» André Chassot
«Lorsque le blé est contaminé, il est trop tard» André Chassot
26.07.2018

Une maladie nommée fusariose sévit dans les champs de blé, ce qui contraint à jeter des lots entiers

Lise-Marie Piller

Agriculture »   «Je suis très frustré… Travailler une année pour voir mon blé refusé par le centre collecteur (site où les producteurs amènent leurs récoltes, ndlr). C’est presque une humiliation!» Pierre-André Grandgirard, agriculteur basé à Cugy et député fribourgeois du Parti démocrate-chrétien fulmine. Il a récemment dû jeter un quart de sa production de blé. Autrement dit, recycler 3 hectares en biogaz (une opération blanche pour lui), à cause d’une maladie nommée fusariose (lire ci-après). La perte se monte à environ 9000 francs. Christophe Broye, basé à Nuvilly, a quant à lui perdu 8 hectares pour l’instant, les récoltes n’étant pas terminées, soit 15 000 à 20 000 francs. En clair, 10 à 15% des revenus ann

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00