La Liberté

Un corniste à la discipline de fer

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Maxime Lambert joue du cor entre quatre et cinq heures par jour. © Alain Wicht
Maxime Lambert joue du cor entre quatre et cinq heures par jour. © Alain Wicht
Partager cet article sur:
08.04.2021

Le musicien Maxime Lambert, 24 ans, vient de décrocher la bourse Pierre et Renée Glasson

Chantal Rouleau

Culture » Dans la maison familiale des Lambert à Grolley, les photos de fanfares sont affichées bien en évidence. Certaines présentent les parents Claudine et Roger, d’autres l’un ou l’autre des deux fils, Maxime et Ludovic. «Nous n’avons jamais joué tous les quatre ensemble», constate Maxime Lambert en regardant les images. Dans cette famille active dans les sociétés de musique broyardes, ce dernier est le seul à jouer professionnellement. Le jeune homme de 24 ans, qui aimerait être engagé dans un orchestre à la fin de ses études, est le lauréat de la bourse Pierre et Renée Glasson, décernée par la Direction fribourgeoise de l’instruction publique, de la culture et du sport.

Actuellement étudiant en master à la Haute Ecole de musique Vaud-Valais-Fribourg à Fribourg, il a reçu un montant d

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00