La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Un huis clos mortel à Vuadens

Une femme de 27 ans doit répondre depuis hier de l’assassinat de la fillette de son ex-ami. Elle nie tout

Le Tribunal de la Gruyère siège exceptionnellement à Granges-Paccot, afin de pouvoir accueillir un public constitué notamment des proches des différentes parties impliquées. © Aldo Ellena
Le Tribunal de la Gruyère siège exceptionnellement à Granges-Paccot, afin de pouvoir accueillir un public constitué notamment des proches des différentes parties impliquées. © Aldo Ellena

Marc-Roland Zoellig

Publié le 29.03.2022

Temps de lecture estimé : 6 minutes

Partager cet article sur:

Justice » Qui a tué la petite A., deux ans et demi, dans la nuit du 10 au 11 novembre 2018? Victime de multiples traumatismes consécutifs à des actes d’une grande violence, la fillette avait été retrouvée gisant au pied du lit de la chambre qu’elle occupait alors au domicile vuadensois que son père partageait avec sa nouvelle amie. Pour le Ministère public fribourgeois, tout pointe en direction de cette femme âgée de 27 ans aujourd’hui, jugée depuis hier par le Tribunal de la Gruyère pour assassinat, subsidiairement meurtre. Malgré trois ans de détention, elle n’a pourtant jamais reconnu la moindre implication dans ce crime.

Hier encore, au cours des débats qui se sont tenus dans la grande salle d’audience du pouvoir judiciaire fribourgeois à Granges-Paccot, la prévenue a clamé son innocence. «Je ne l’

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00