La Liberté

Un long chemin vers la transparence

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
En mars 2018, 68,5% des Fribourgeois acceptaient une initiative portée par la Jeunesse socialiste fribourgeoise et visant une plus grande transparence du financement des partis politiques. © Charly Rappo-archive
En mars 2018, 68,5% des Fribourgeois acceptaient une initiative portée par la Jeunesse socialiste fribourgeoise et visant une plus grande transparence du financement des partis politiques. © Charly Rappo-archive
Partager cet article sur:
26.10.2020

L’application de l’initiative votée en 2018 s’annonce compliquée, avec pour enjeu la fixation des seuils

Nicolas Maradan

Grand Conseil » Le bras de fer semble inévitable. En 2018, 68,5% des Fribourgeois acceptaient une initiative portée par la Jeunesse socialiste fribourgeoise, qui visait une plus grande transparence du financement des partis politiques. Les initiants souhaitaient notamment que les dons en argent ou en nature aux organisations politiques soient annoncés dès 5000 francs par année civile et par donateur quand ils émanent de personnes physiques, mais dès le premier franc quand ils proviennent de personnes morales.

Ce lundi pourtant, le Conseil d’Etat a transmis au parlement cantonal un projet de loi d’application prévoyant un seuil identique pour les privés et les entreprises, soit 5000 francs. En outre, les organisations politiques ne devront publier leur budget de campagne que s’il dépasse 10’000 franc

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00