La Liberté

Un métier pas comme les autres

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Avant le Covid-19, les travailleuses du Centre Relax touchaient jusqu’à 8000 francs brut par semaine, environ 3600 francs net après les différentes déductions (loyer, AVS, assurance-maladie, impôts). © Alain Wicht
Avant le Covid-19, les travailleuses du Centre Relax touchaient jusqu’à 8000 francs brut par semaine, environ 3600 francs net après les différentes déductions (loyer, AVS, assurance-maladie, impôts). © Alain Wicht
Partager cet article sur:
04.05.2021

Depuis dix ans, le Centre Relax à Bulle se targue d’être le plus grand salon de massage érotique du canton de Fribourg. La maison close a ouvert ses portes à La Liberté

Claire PAsquier

Reportage » La petite maison passe inaperçue dans la rue de la Léchère, à Bulle. Façades beige délavé, volets verts fermés, seul le panneau lumineux «open» qui clignote attire l’attention. En ses murs se trouve le plus grand salon érotique du canton, le Centre Relax. Une «institution» pour ceux qui le connaissent, assure Loïc Duc, son tenancier depuis 2017. Une maison close intrigante pour les autres. Cette année, elle fête ses dix ans d’existence dans un contexte pandémique particulier (lire ci-contre). Plongée déroutante dans l’antre bullois de la prostitution.

Passé les trois marches de l’entrée, l’odorat est titillé par une fragrance combinant des produits ménagers et des bougies odorantes. Autre détail: il fait très chaud. Cela n’a pas l’air de dér

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00