La Liberté

Un passage obligé avant les élections

Qu’ils soient routiniers de la fête ou non, tous les candidats admettent qu’être absents de ce rendez-vous avant une échéance électorale serait une erreur.
Qu’ils soient routiniers de la fête ou non, tous les candidats admettent qu’être absents de ce rendez-vous avant une échéance électorale serait une erreur.
Qu’ils soient routiniers de la fête ou non, tous les candidats admettent qu’être absents de ce rendez-vous avant une échéance électorale serait une erreur.
Qu’ils soient routiniers de la fête ou non, tous les candidats admettent qu’être absents de ce rendez-vous avant une échéance électorale serait une erreur.
Qu’ils soient routiniers de la fête ou non, tous les candidats admettent qu’être absents de ce rendez-vous avant une échéance électorale serait une erreur.
Qu’ils soient routiniers de la fête ou non, tous les candidats admettent qu’être absents de ce rendez-vous avant une échéance électorale serait une erreur.
Qu’ils soient routiniers de la fête ou non, tous les candidats admettent qu’être absents de ce rendez-vous avant une échéance électorale serait une erreur.
Qu’ils soient routiniers de la fête ou non, tous les candidats admettent qu’être absents de ce rendez-vous avant une échéance électorale serait une erreur.
07.10.2019

A deux semaines des élections fédérales, les candidats ont fait leur tournée à la désalpe de Semsales

Photos alain Wicht Textes Maud Tornare

Elections » Il est 9 h 30 et les vieux tracteurs de Sâles et environs traversent le village de Semsales. Devant un public encore clairsemé, le défilé de la désalpe vient tout juste de commencer sous la pluie. Si le temps maussade aura retenu bien quelques spectateurs à la maison, il n’a pas découragé les partis politiques et leurs candidats de venir rencontrer leurs potentiels électeurs. A deux semaines des élections fédérales, la désalpe de Semsales est l’un des rendez-vous incontournables des politiciens en campagne.

«En chair et en os»

Dans le village veveysan, les libéraux-radicaux étaient les premiers à occuper le terrain samedi matin. Installé devant le restaurant du Sauvage, le parti est aussi le seul à tenir un stand au cœur de la fête. Un gage de visibilité rendu possible grâce à l’ancienne députée radicale et ancienne syndique de Semsales, Raymonde Favre, propriétaire du bâtiment. «Les partis politiques peuvent s’arranger avec les privés pour tenir un stand. Par con

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00