La Liberté

Un père brutal jugé

17.01.2019

Justice » «Ne tape pas où ça se voit.» Faute d’avoir écouté la voix de la sagesse, qui était aussi celle de sa compagne, un Portugais de trente ans, domicilié en Gruyère, passera quatre mois en prison et devra payer une amende de 500 francs pour voies de fait et lésions corporelles sur sa fille, âgée de six ans.

Sa compagne, maman de la victime, a eu une manière sidérante de réagir, ou plutôt de ne pas réagir à l’insupportable: sans rien faire pour aider sa fille, elle s’est contentée de dire à son homme de ne pas causer de marque visible, et ordonner à la fillette de mentir sur l’origine de ses blessures. Le Ministère public fribourgeois l’a condamnée à deux mois de jours-amende avec sursis pour complicité de lésions corporelles.

Pour cette petite Portugaise, la naissance d’un petit frère a signifié non pas le bonheur d’être promue au rang de grande sœur, mais le début d’un déferlement de violence paternelle. Sept mois durant, le père a passé ses nerfs sur sa fille à

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00