La Liberté

Un redémarrage à 50 spectateurs

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Masques, distanciation et chaises vides: l’organisation d’un concert par temps de restrictions sanitaires n’est pas une sinécure mais l’expérience a été jugée concluante par le public du Nouveau Monde. © Lib/Alain Wicht
Masques, distanciation et chaises vides: l’organisation d’un concert par temps de restrictions sanitaires n’est pas une sinécure mais l’expérience a été jugée concluante par le public du Nouveau Monde. © Lib/Alain Wicht
Masques, distanciation et chaises vides: l’organisation d’un concert par temps de restrictions sanitaires n’est pas une sinécure mais l’expérience a été jugée concluante par le public du Nouveau Monde. © Alain Wicht
Masques, distanciation et chaises vides: l’organisation d’un concert par temps de restrictions sanitaires n’est pas une sinécure mais l’expérience a été jugée concluante par le public du Nouveau Monde. © Alain Wicht
Partager cet article sur:
02.05.2021

Le Nouveau Monde a accueilli son premier concert depuis six mois, dans le respect des directives

Marc-Roland Zoellig

Culture » Une jauge fixée à 50 spectateurs masqués, des rangées de chaises occupées en respectant les distances réglementaires, pas de bar. Mais un concert quand même, celui du duo électro-pop OY, basé à Berlin. Ce n’était pas tout à fait le retour à la normalité, samedi soir au Nouveau Monde à Fribourg, mais ça y ressemblait un peu. Pour un public sevré de musique live depuis trop longtemps, il n’en fallait pas davantage pour renouer avec des sensations émoussées, mais pas encore oubliées. Inventant de nouvelles manières de vivre la musique, passant outre la semi-immobilité imposée par la position assise, les spectateurs s’y étant pris suffisamment vite pour décrocher un sésame ont vécu une soirée au goût de retrouvailles.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00