La Liberté

Un rendement diminué de moitié

Outre les chaleurs records de l’été dernier, les betteraves ont aussi subi les agressions de la cicadelle, un insecte qui s’est attaqué à leurs feuilles, bloquant la photosynthèse. © Corine Aeberhard-archives, Charles Ellena-archives​​​​​​​
Outre les chaleurs records de l’été dernier, les betteraves ont aussi subi les agressions de la cicadelle, un insecte qui s’est attaqué à leurs feuilles, bloquant la photosynthèse. © Corine Aeberhard-archives, Charles Ellena-archives​​​​​​​
Outre les chaleurs records de l’été dernier, les betteraves ont aussi subi les agressions de la cicadelle, un insecte qui s’est attaqué à leurs feuilles, bloquant la photosynthèse. © Corine Aeberhard-archives, Charles Ellena-archives​​​​​​​
Outre les chaleurs records de l’été dernier, les betteraves ont aussi subi les agressions de la cicadelle, un insecte qui s’est attaqué à leurs feuilles, bloquant la photosynthèse. © Corine Aeberhard-archives, Charles Ellena-archives​​​​​​​
Outre les chaleurs records de l’été dernier, les betteraves ont aussi subi les agressions de la cicadelle, un insecte qui s’est attaqué à leurs feuilles, bloquant la photosynthèse. © Corine Aeberhard-archives, Charles Ellena-archives​​​​​​​
Outre les chaleurs records de l’été dernier, les betteraves ont aussi subi les agressions de la cicadelle, un insecte qui s’est attaqué à leurs feuilles, bloquant la photosynthèse. © Corine Aeberhard-archives, Charles Ellena-archives​​​​​​​
26.01.2019

L’année 2018 a été désastreuse pour les betteraves à sucre. Une maladie a affecté leur développement

Nicole Rüttimann

Agriculture » «Dans les régions les plus touchées, la situation est catastrophique!» José Baechler n’a pas édulcoré ses propos hier, lors de l’assemblée de l’Association fribourgeoise des producteurs de betteraves à sucre qu’il préside. La récolte 2018 s’est soldée par de lourdes pertes, particulièrement dans les régions au-dessus d’Yverdon-les-Bains et entre Estavayer-le-Lac et Sévaz, et dans le Vully. Outre un été trop sec, une nouvelle maladie, le syndrome des basses richesses, est responsable de cette situation: la cicadelle, un insecte qui transmet à la plante une bactérie qui attaque le feuillage, bloquant la photosynthèse. Cela entrave l’assimilation du sucre, d’où un taux plus bas qu’habituellement dans la racine (LL du 29.9.2018).

«La maladie nous a surpri

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00